Conduire une voiture sportive : 5 règles à respecter !

Les circuits automobiles peuvent apparaître impressionnants au moment de s’élancer. C’est d’autant plus le cas quand il s’agit de piloter une voiture sportive. Mais ni l’appréhension ni l’adrénaline ne doivent occulter les règles de conduite à respecter sur l’asphalte.

1. La signalisation

La communication avec les pilotes sur un circuit automobile se fait par un code couleur de drapeaux. Tout pilote, débutant ou non, doit pouvoir décrypter leur signification. Le vert : le conducteur peut s’engager sur la piste. Il annule aussi le jaune qui indique un incident sur la piste. Le pilote réduit sa vitesse sans doubler. Le bleu signale au pilote qu’il doit laisser passer un concurrent plus rapide. Le rouge stoppe la course, les voitures devant quitter le circuit. Enfin, le noir signale la disqualification d’un pilote et le drapeau à damiers la fin de la couse.

back to menu ↑

2. L’art du freinage dégressif

Pour que les adeptes de la vitesse sur circuit s’amusent, la maitrise du freinage sur piste est essentielle. Sur une route, ce freinage est volontairement long et progressif : le conducteur appuie en douceur sur la pédale de frein puis plus fortement. Il se veut régulier et confortable afin de réduire les distances de freinage. Sur un circuit, l’art de freiner est l’opposé : c’est le freinage dégressif. Le pilote doit « casser la vitesse » de sa sportive avant de rétrograder puis de tourner le volant sous peine de partir en tête-à-queue.

back to menu ↑

3. La maitrise des trajectoires

Sur route, les trajectoires sont balisées par des marquages au sol et par des panneaux de signalisation qui indiquent par exemple si un virage est serré ou non. Sur un circuit, la voiture sportive peut emprunter toute la largeur de la piste ce qui peut vite générer un manque de repères. Il est donc primordial de connaître le point de braquage, le point de corde et le point de sortie. Une courbe bien franchie est synonyme de sensations, ingrédients recherchés par les pilotes amateurs lors de leur stage de conduite sur piste.

back to menu ↑

4. La concentration

Que vous soyez un pilote débutant ou chevronné qui s’amuse à conduire une Ferrari sur la piste, restez concentré ! Il s’agit d’être vigilant sur la maitrise de son véhicule via le freinage et la tenue des trajectoires. Il s’agit aussi d’être attentif aux autres véhicules sur la piste et aux éventuelles indications de signalisation. En termes de conduite, les principales recommandations consistent à respecter les distances de sécurité et les zones de dépassement, et de faire des pauses régulières pour apprécier le moment et relâcher la pression.

back to menu ↑

5. La préparation de l’auto sportive

Si vous possédez votre propre véhicule, vous devez vérifier son état avant de vous élancer sur la piste. Veillez à faire le point sur l’état de vos freins, de vos pneus et de vos amortisseurs forcément très sollicités sur l’asphalte. N’oubliez pas non plus de faire un check point sur les niveaux des différents liquides : huile moteur, freins, eau, etc. Enfin, équipez-vous d’une combinaison homologuée et d’un casque pour assurer votre sécurité.

 

Conduire une voiture sportive : 5 règles à respecter !
5 (100%) 1 vote